Log in

Le Blog HMGC

La Communication Web sous toutes ses formes

[Réalité augmentée] Voilà ce à quoi pourrait ressembler le jeu vidéo de demain

"Strange Beasts" (Drôle de bêtes, en français), c'est un nouveau court-métrage qui illustre le potentiel futur du jeu vidéo. Dans la vidéo, on découvre un faux développeur, Victor, en train de s'amuser avec un animal virtuel qui se balade dans la pièce. Un monstre plus précisément, en réalité augmentée, qu'il peut customiser et avec lequel il peur ...
Lire la suite
53 Hits

316 Free Tools for Online Marketers

316 Free Tools for Online Marketers
This is a collection of the online tool for Internet Marketing. Very handy to bookmarked and kept using. It is somethings like a directory of the most useful tools and sites when you make money online with your Online Marketing. It is a non-commercial and all are FREE. You could figure out quickly Affiliate Marketing, SEO, PPV, PPC and much more, ...
Lire la suite
95 Hits

Twitter a perdu près d’un milliard de dollars en deux ans

Twitter a perdu près d’un milliard de dollars en deux ans
  • Sur les trois derniers mois de l’année 2016, Twitter a perdu 167 millions de dollars
  • L'an passé, le réseau social a concédé au total une perte nette de 457 millions de dollars.
  • La base d'utilisateurs de Twitter a augmenté de 4%, à 319 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

 L’année 2016 aura été difficile jusqu’au bout pour Twitter.

Copyright

© http://www.frenchweb.fr/twitter-a-perdu-pres-dun-milliard-de-dollars-en-deux-ans/279290?utm_source=FRENCHWEB+COMPLETE&utm_campaign=6a66e44b22-EMAIL_CAMPAIGN_2017_02_10&utm_medium=email&utm_term=0_4eb3a644bc-6a66e44b22-106360621

Lire la suite
108 Hits

Les chatbots, mon boss et moi

Les chatbots, mon boss et moi

Leschatbots seraient-il en passe de devenir le nouvel Eldorado du content marketing? L’essor des technologies mobiles est en train de les rendre indispensables pour offrir une vraie expérience de marque aux utilisateurs de smartphones. À l’ère du marketing conversationnel et des messageries instantanées, les chatbots sont une nouvelle opportunité d’approfondir l’engagement des clients. Vous en doutez? Lisez cet échange entre un jeune chef de projet enthousiaste et son directeur marketing…

Copyright

© Julia Osseland est experte en marketing. Elle a fondé Nous sommes les gestionnaires culturels. Elle écrit pour le site You Love Words.

Lire la suite
106 Hits

Jeunes diplomé, faites-vous connaître grâce au personal branding

Jeunes diplomés, les recruteurs veulent vous rencontrer ! Et pour se faire connaître, mieux vaut se faire (bien) voir. Basée sur les techniques du marketing, la démarche du « personal branding » vise à perfectionner vos capacités d'auto-promotion et de communication.

Le personnal branding, c'est construire votre image de marque. Et comme pour toute approche marketing, cela commence par une réflexion sur le produit. En l'occurrence, vous : quelles compétences avez-vous à vendre ? Comment vous distinguez-vous de la concurrence ? Qu'avez-vous à apporter à une entreprise ?

« L'idéal est de commencer le plus tôt possible, avant la sortie de l'école, confirme Damien Roux, directeur du marketing, du recrutement et des carrières à l'EM-Lyon. C'est un investissement professionnel sur la durée, pas seulement lors de la recherche d'emploi. » Une fois votre identité professionnelle définie, les moyens pour la communiquer sont multiples. Carte de visite, blog, profil sur les réseaux sociaux, CV en ligne, réseau professionnel,... « Attention, même si le web prend une place prépondérante, le personal branding ne se résume pas à la visibilité sur Internet », souligne Pascale Baumeister, consultante en personal branding.

Les 6 étapes clés du personal branding

1- Définissez votre fil conducteur

Le premier stade du personnal branding consiste à préciser votre profil professionnel : formation, expériences, compétences, qualités. Ces éléments peuvent être puisés dans vos études, stages et emplois étudiants, mais aussi dans vos loisirs ou activités associatives. « Il faut tout recenser et ensuite faire ressortir la cohérence de votre parcours. Identifiez ce qui vous a poussé à faire vos choix jusqu'à ce jour », conseille Fadhila Brahimi, coach et dirigeante de FB-Associés. Vous devez également préciser votre projet professionnel. Définissez vos souhaits et vos objectifs, puis faites ressortir parmi vos compétences celles qui correspondent à ces aspirations.

2 - Peaufinez votre « pitch »

Vous devez ensuite formaliser votre « image de marque ». Prenez alors le temps de rédiger un « pitch » : il doit résumer votre parcours, votre projet professionnel et votre valeur ajoutée (et ce pour chaque employeur auquel vous souhaitez présenter une candidature). Il peut tenir sur une page, un peu comme une longue lettre de motivation. Mais vous devez ensuite le résumer en quelques lignes en n'en gardant que l'essentiel, en fonction de l'interlocuteur concerné. Formulez-le à l'oral, comme si vous deviez rencontrer ce dernier sur un salon professionnel par exemple. D'abord, on vous souhaite que cela arrive, ensuite, cela vous aidera à mémoriser et à clairement exprimer vos points forts (ce qui pourra aussi vous servir dans le cadre de la rédaction de votre mail de motivation).

3 - A la conquête de votre identité numérique

Il sera temps, ensuite, de réaliser votre campagne de communication. Et pour ça, de nombreux outils sont dispo sur la Toile : CVthèques, blog, twitter… A vous de trouver vos médias adéquats. Par exemple, un blog professionnel peut-être un atout de taille pour vous faire connaître mais il faut le faire bien. Pour cela, ciblez l'expertise sur laquelle vous souhaitez intervenir, puis prenez le temps d'écrire au moins un billet par semaine. Vous distinguer des autres exigera un travail sérieux sur le contenu. Illustrations, revue de blogs, billets écrits sur votre blog par d'autres d'experts… trouvez des idées pour apporter une valeur ajoutée aux internautes !

4 - Constituer votre réseau en ligne

Viadeo, LinkedIn, Twitter, Yupeek, Xing… Les réseaux sociaux ne manquent pas sur la Toile. Mais mieux vaut privilégier la qualité à la quantité : lorsque vous vous inscrivez, prenez soin de remplir précisément vos profils en vous servant de votre pitch (voir point 2). Puis faites vivre votre réseau, par exemple en vous inscrivant aux groupes et hubs qui vous intéressent. « Pour vous faire remarquer, il faut participer », résume Fadhila Brahimi. Et nous vous conseillons de ne pas vous éparpiller pour être efficace : plutôt que d'être un peu partout, mieux vaut être efficace sur 1 ou 2 réseaux qui vous intéressent. A ce titre, même si les différences s'atténuent, sachez que Viadeo correspondra plus à une recherche d'emploi en France, alors que LinkedIn a une dimension plus internationale. Ne passez pas à côté des réseaux spécialisés dans votre secteur, par exemple FinLink, dans les domaines de la banque et de la finance.

5 - Misez sur le face-à-face

Les salons, conférences et autres rencontres écoles / entreprises sont autant d'occasions de vous faire connaître et d'enrichir votre réseau. « Des règles s'appliquent au réseautage, prévient Damien Roux de l'EM-Lyon. La première : donner avant de recevoir. » Ecoutez vos interlocuteurs, « c'est la base du relationnel », ajoute Pascale Baumeister. Répondez aux invitations, transmettez des articles et études qui pourraient intéresser vos contacts et n'hésitez pas non plus à retourner vers des experts que vous avez par le passé sollicité (pour réaliser vos travaux scolaires, par exemple). Cette démarche est appréciée, elle montrera votre capacité de suivi et est un indice de fiabilité.

6 - Mettez-vous à jour

Un dernier impératif ? La constance. Maintenir sa stratégie de communication dans le temps est indispensable pour un établir un réseau pérenne. Une fois votre premier emploi décroché, n'abandonnez pas votre personal branding ! Au fil des rencontres, votre réseau s'élargira, une source potentielle pour des opportunités futures.

Quentin Germain © Cadremploi.fr

Lire la suite
90 Hits

Les 7 erreurs à éviter si vous avez ou envisagez de créer une boutique en ligne

Les 7 erreurs à éviter si vous avez ou envisagez de créer une boutique en ligne

Créer un site de vente en ligne, c’est une idée qui semble simple et accessible à tous. Attention tout de même aux idées fausses et aux erreurs souvent commises. Voici votre petit guide de survie en 7 points, pour un chemin sans embuche !

Erreur N°1 (la plus fréquente !) : Faire appel à un « ami » qui vous fait un site « pas cher »

La création d’une boutique en ligne est un investissement important en effet (compter au minimum 1700 €…), mais ce n’est pas la peine de vous lancer dans la vente en ligne si vous ne dégagez pas le budget nécessaire pour créer une e-boutique pro créée par un pro et surtout une e-boutique optimisée pour le référencement. Vous prenez le risque que les ventes ne soient pas au rendez-vous et l’optimisation de cette boutique en ligne « fait-main » coûtera aussi cher voir plus cher que le budget initial qui aurait dû être investi.

Je recommande notamment deux webmasters e-commerce de confiance : Nicolas de CreaNico (spécialiste Woocommerce et Prestashop) et Véronique Gachet de Véronique Gachet Communication (spécialiste Woocommerce). Tous deux également spécialistes SEO (référencement).

Erreur N°2 : Penser que votre site une fois en ligne génèrera du trafic tout seul

Votre e-boutique ne sera visible que si, et uniquement si, elle est optimisée pour le référencement. Le contenu (textes, mots clés, articles de blog…) est important bien sûr, mais 2 autres critères entrent en jeu : la structure technique du site (c’est le travail de votre webmaster) et les liens entrants (d’où l’importance d’être référencés sur d’autres sites ou blogs de qualité). Si l’un de ces critères n’est pas mis en place, le nombre de visiteurs sur votre boutique risque d’être très limité. Pour en savoir plus, je vous invite à lire l‘interview de CreaNico sur le référencement d’une boutique en ligne.

Erreur N°3 : Croire que les ventes vont tomber du ciel

Vous devez impérativement vous poser les questions suivantes : Pourquoi les visiteurs de votre site achèteraient votre produit plutôt que celui d’un concurrent ? Qu’est-ce qui vous démarque des autres ? Est-ce que votre prix est compétitif ? Vos descriptifs sont-ils assez détaillés ? Vos photos sont-elles qualitatives ?

Comment allez-vous rassurer votre internaute et lever tous les freins de la vente en ligne ? Avez-vous intégré des avis client ? Quelles sont les conditions et les frais de livraison ? Quels modes de paiement proposez-vous ? Avez-vous un service client ? N’hésitez pas à télécharger mon e-book gratuit « Les 13 secrets d’une e-boutique qui cartonne » pour plus de détail sur ces points (le formulaire est sur mon blog).

Erreur N°4 : Ne pas mettre en place des techniques pour garder un lien avec les visiteurs de votre site marchand

Vous avez enfin des visites sur votre e-boutique, ces personnes aiment vos produits mais n’achètent pas immédiatement ? Allez-vous les laisser repartir comme ça ? Vous avez plusieurs manières de garder le contact avec ces prospects : les inciter à s’inscrire à votre newsletter (avec un avantage sinon pourquoi s’inscriraient-ils ?), faire des campagnes de Retargeting (publicités Google Adwords qui s’affichent aux visiteurs de votre site), intégrer un pixel Facebook sur votre site pour ensuite afficher vos publicités Facebook aux visiteurs de votre site, mettre vos réseaux sociaux en avant pour qu’ils vous suivent sur Facebook, Instagram, Twitter… Besoin d’aide ? Contactez-moi ;-)

Erreur N° 5 : Ne pas savoir utiliser les outils webmarketing tels que l’emailing, le blogging et les réseaux sociaux…

Ces outils sont indispensables pour créer un lien avec vos clients et prospects, montrer votre univers et votre expertise, les fidéliser et en faire des ambassadeurs de votre marque. Vous n’êtes pas à l’aise avec ces outils webmarketing ? N’hésitez pas à vous former !

Erreur N°6 : Ne pas prévoir de budget communication

Bien sûr on peut faire beaucoup de chose gratuitement sur le web, mais investir dans un budget communication vous permettra de booster les performances de vos actions et vous aurez de biens meilleurs résultats et plus rapidement. Prévoyez ainsi un budget pour faire des publicités Facebook de recrutement de fans et de stimulation de publications, un budget Google Adwords pour optimiser votre visibilité surtout lors du lancement du site marchand ou lors de promotions ponctuelles, mais également un budget pour une campagne de netlinking, un éventuel achat de fichier… Vous ne savez pas comment faire ? Je suis là pour vous aider !

Erreur N°7 : Se lancer seul quand on n’est pas expert e-commerce et webmarketing…

Vous avez, j’en suis certaine, beaucoup de talent et beaucoup de créativité, mais certaines compétences comme la comptabilité, le démarchage commercial, le webmarketing ne sont pas forcément les points forts de tous. N’hésitez pas à vous former, vous faire accompagner et parfois à déléguer ces missions pour vous libérer du temps, afin de vous concentrer sur ce que vous aimez et savez le mieux faire. Ca vous tente ? Découvrez mes programmes d’accompagnement pour e-commerçants et futurs e-commerçants engagés.

A très vite sur le blog !

Lucie de Mortillet, Web with Me, Consultante e-commerce et formatrice webmarketing

Copyright

© Lucie de Mortillet, Web with Me, Consultante e-commerce et formatrice webmarketing

Lire la suite
166 Hits